Les odeurs. Sensations indescriptibles me direz-vous ? Pourtant, Patrick Süskind nous prouve bien le contraire dans son roman Le Parfum. En parcourant les pages de ce livre, nous nous sentons encerclés par les senteurs, aussi différentes les unes que les autres, et ce dès les premières lignes.

Nous suivons la vie d’un certain Jean-Baptiste Grenouille, dans un XVIIIème siècle où se mélangent parfums aux odeurs délicates et marchés sentant le poisson et les abats de viandes. La naissance même de ce personnage ne manque pas de surprendre, de par son horreur. Bien qu’il soit décrit dès le début comme un « monstre » ou « génie abominable », nous nous attachons très vite à Jean-Baptiste, par pitié pour sa vie aussi dure que pittoresque. Mais son génie ne se caractérise pas par un cerveau surdéveloppé (bien qu’il soit très loin d’être idiot), mais plutôt par son nez. En effet, Grenouille a un nez si extraordinaire qu’il lui permet de détecter les senteurs et parfums les plus infimes et lointains, ce que Grenouille ne manque pas d’utiliser afin de parvenir à ses fins.

Je n’en dirai pas plus sur la vie de ce personnage étonnant que je vous laisse découvrir par vous-même. Je ne peux que vous encourager à lire ce roman palpitant, qui vous plongera dans le début de l’apogée du monde de la parfumerie, et vous dévoilera les secrets de l’artisanat des gantiers-parfumeurs de l’époque. Ce livre a rencontré un succès tel qu’il a été adapté au cinéma (Le Parfum, histoire d’un meurtrier avec Ben Whishaw, Dustin Hoffman et Alan Rickman), film qui recrée fidèlement l’atmosphère du livre. Et pour les plus courageux d’entre vous, la version originale allemande du livre est disponible à la Bibliothèque, alors n’hésitez plus et courrez emprunter ce livre qui fait désormais partie des plus grands best-sellers mondiaux.

Afficher l'image d'origine

 

Süskind, Patrick. Le parfum. Paris : Librairie générale française, DL 1986, cop. 1986

Cote : R SUS P – Consulter la disponibilité

 

 

Book Jacket

Süskind, Patrick. Das parfum. Zürich : Diogenes, 1994, cop. 1985.

Cote : Ra SUS – Consulter la disponibilité

 

 

Constant J.

Enregistrer

L’extraordinaire odorat de Jean-Baptiste Grenouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *